Le Centre ADAJA fête le 8 mars en Faso Danfani

Le 8 mars 2017 à Ouagadougou

Mercredi 8 mars le Burkina Faso a fêté la journée internationale de la femme. Cette année cette fête était célébrée sous le thème de « La valeur morale de la personne humaine : responsabilité des communautés dans la lutte contre l’exclusion sociale des femmes ».

Pour la 3ème année consécutive, le gouvernement incitait les populations à porter du Faso Danfani à l’occasion de la célébration. En effet, le tissage est un métier presque exclusivement féminin au Burkina et donc un symbole fort de soutien aux femmes.

Pour Elienaï et Elisabeth Delma, les gérantes du Centre ADAJA, l’arrivée du 8 mars était cette année encore un vrai défi à surmonter. L’effervescence s’est fait sentir dans le secteur :  imprimeurs de logos débordés, approvisionnement en fil difficile, forte demande des clients etc.

Pour réussir à profiter commercialement de cet événement il faut avant tout être préparé, d’autant plus que les prix sont fixés officiellement par le gouvernement. Malgré une forte concurrence sur le marché, Elienaï et Elisabeth Delma ont constaté que le nombre de clients souhaitant se procurer le pagne officiel de la journée avait considérablement augmenté. Cet événement est une grande opportunité pour toutes les tisseuses du pays afin de répandre et accroître la réputation du Faso Danfani ! Le Centre ADAJA a de son côté eu la joie de recevoir de nombreux compliments de leurs clients sur la qualité de leurs pagnes.

 

En savoir plus sur le Centre ADAJA

2017-03-10T17:00:37+00:00 10 mars 2017|