22 mars, à Ouagadougou

Kalanexpo, du bois mort à des produits de luxe !

CategoriesActualité / Kalanexpo

Depuis 2007, un homme amoureux du bois et de la nature redonne une seconde vie au bois mort. Après ses études en ébénisterie en France, Soumaïla Kanla s’installe avec son épouse et gérante associée, Marie, à Fada N’Gourma (ville à l’est du Burkina Faso) pour se consacrer à sa passion : travailler le bois. En 2016, ils créent Kalanexpo.

Kalanexpo transforme le bois mort (issu d’arbres naturellement desséchés)  en bois d’œuvre et en créations dont le design s’inspire de l’identité de chaque arbre ; et ce dans l’optique de valoriser le patrimoine naturel du Faso et de contribuer à la préservation de l’environnement, en évitant l’abattage d’arbres verts. Les produits uniques mettent en valeur les imperfections du bois qui témoignent de son vécu. De plus, Kalanexpo s’attache à proposer des finitions de la plus grande qualité à la hauteur des essences sur lesquelles l’entreprise travaille. Plus que des morceaux de bois, meubles, ou objets, ce sont de véritables œuvres d’art qui sortent tout droit de l’atelier de Fada pour aller vivre et raconter leur histoire à Ouagadougou et même au-delà des frontières du Faso !

Kalanexpo ne se contente pas d’utiliser le bois mort plutôt que le vert pour ses créations. L’entreprise pousse plus loin son devoir de protection de l’environnement de la région, sévèrement touchée par la déforestation, avec la mise en place d’une pépinière pour reboiser la zone.

Admis dans le programme d’incubation de La Fabrique depuis mi-février 2018, Soumaïla et Marie  travaillent avec Julie (chargée d’accompagnement pour le projet) à développer Kalanexpo. Premiers objectifs : structurer l’entreprise et gagner en efficacité.

En un mois de collaboration, la passion du bois se partage et se propage. De nombreuses activités ont été accomplies par les entrepreneurs et leur bras droit, notamment :

  • Visite de la galerie et de l’atelier de Fada, identification d’arbres morts en brousse
  • Travail sur la vision stratégique de l’entreprise et son positionnement
  • Structuration du modèle économique de l’entreprise
  • Elaboration d’outils de gestion (comptabilité, stock)
  • Rédaction d’un plan d’action pour l’année à venir

Et ce n’est que début !

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Partagez !

Lisez aussi...

Lisez aussi...

16 OCTOBRE 2019

Carine Dayamba à la conférence : autisme et trisomie, « oser en parler »

A l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale célébrée chaque 10 octobre, l’Association Maymoundi a organisé une journée d’échanges sur le thème : Autisme et Trisomie, « oser en parler ». L’Association Maymoundi a pour but la promotion...

16 OCTOBRE 2019

Début d’incubation pour Carine Dayamba avec son projet Satori Moana

Carine Dayamba, une des lauréates du Projet Femmes-Jeunes Entreprenants et Citoyenneté (PROFEJEC : un partenariat Luxembourg-PNUD) commence son incubation à La Fabrique ! Au Burkina Faso, l’autisme est largement méconnu et est encore considéré comme une maladie ou comme un problème...