1. Logo Bazemse Bf

Réinventer les textiles africains, presque oubliés en pièces d’exception.

Les origines de l'entreprise

Origines

Créée en 2000, la maison de couture Bazem’se est réputée pour sa haute qualité de couture fait main et la créativité exceptionnelle de son fondateur styliste Sébastien Bazemo. En effet, son profond attachement à sa terre natale le pousse à mettre en lumière et à magnifier des textiles, matières et savoirs faire presque oubliés qui font désormais sa notoriété.

Portée depuis 2010 par l’entreprise Anne’C Couture, la marque se distingue par un défi double : dépoussiérer les textiles africains pour en faire des pièces d’exception afin de contribuer au développement socio-économique et culturel de notre pays.

Prenant le risque d’aller à contre-courant des habitudes de sa clientèle classique, Bazem’se, parie en 2016 sur une étoffe délaissée et mal aimée : le Kôkô Dunda qui tire son nom du quartier Kôkô de la ville de Bobo Dioulasso d’où il est produit. Le défilé de sa première collection 100% Kôkô Dunda est un succès fulgurant ! Aujourd’hui le tissu est autant prisé dans tout le pays qu’à l’international et les “petites mamans du Kôkô Dunda”, comme les appelle affectueusement Sébastien, bénéficient de retombées économiques considérables.

20 ans après la création de la marque Bazem’sé, Sébastien Bazemo et son équipe sont plus que jamais déterminés à impacter le secteur de la mode Africaine. Sa vision est : réinventer la mode burkinabè pour qu’elle puisse se partager au monde comme porteuse de raffinement, d’éthique et de lumière !

L'entrepreneur

Créatif dès son plus jeune âge, Sébastien Bazemo collectait des tissus aux abords des ateliers pour confectionner sous sa table d’écolier des tenues pour des poupées bricolées avec des bouts de bois. Ayant perçu la passion de son fils, sa mère l’inscrit dans une école de couture et lui achète aux enchères sa première machine à coudre. Rapidement, le jeune Sébastien commence à habiller les habitants de son quartier d’enfance, William’s Ville à Abidjan, dans une ambiance festive et colorée.Par la suite, il remporte de nombreux prix et distinctions dont le premier prix YEHE « aiguille d’or à Abidjan » en 2000 qui lui donne droit à une bourse d’études offerte par l’Union Européenne et des machines à coudre. Il ouvre son premier atelier et la marque Bazem’se est née.

En 2004, alors qu’il visite son pays d’origine, le Burkina Faso, il découvre des tissus locaux offrant beaucoup de possibilités mais malheureusement mal aimés et délaissés. Il perçoit l’immense potentiel culturel, économique et social. Visionnaire et déterminé, il décide donc de s’installer au Burkina Faso et se lance le défi de changer la tendance.

Sébastien porte en lui beaucoup de valeurs et d’exigences. Issu d’un quartier populaire, il a connu les conditions de vie difficiles et en même temps une cohésion sociale, un vivre ensemble joyeux qui le rendent nostalgique. Ainsi il veut transmettre ce goût du travail, cette détermination, cette volonté de croire en soi et d’aller toujours de l’avant. Il transpose donc dans ses créations l’ambiance de son vécu à travers le style de ses coupes rétro afropolitaines, mais aussi le choix des couleurs chaudes faisant écho aux paysages burkinabè : des nuances d’ocre, de bleu et de vert.

Img 20190928 Wa0019 002

L'Impact de Bazem'se

0
0
0
0

employés en 2019, dont une majorité de jeunes et de femmes

femmes tisseuses et teinturières qui ont vu leur niveau de revenu augmenté

ans de carrière dans la mode.

jeunes filles formées à la couture depuis 2006

En savoir plus sur Bazems'se

Découvrez comment être accompagné par La Fabrique