oeuvre pour l’insertion professionnelle des femmes grâce à la confection de Faso Danfani

Les origines de l'entreprise

Le Centre ADAJA s’est construit dans les années 1970 à Tampouy (Ouagadougou), dans un contexte d’extrême pauvreté. A cette époque, alors que Madame Elisabeth Delma recevait des sollicitations financières quotidiennes de la part de femmes particulièrement démunies, elle a l’idée de transmettre à ces dernières son savoir-faire : le tissage du coton en pagnes tissés traditionnels : Faso Danfani. Elle même tisserande, Elisabeth Delma propose d’abord à quelques femmes de venir tisser avec elle dans sa cour. Mais très vite l’activité prend de l’ampleur. Elle crée ainsi de suite le Centre ADAJA ou de multiples activités s’organisent afin de permettre à un maximum de femmes d’apprendre un métier.

Les entrepreneures

Madame Elisabeth Delma occupe une place très spéciale dans sa communauté. En tant que femme de pasteur, elle a la responsabilité sociale de venir en aide aux personnes s’adressant à elle. Grâce à son écoute, sa générosité et son amour pour le travail bien fait, elle réussit à améliorer les conditions de vie de centaines de femmes. Puis en voyant les années passer et le Centre s’agrandir, Elisabeth demande à sa fille Elienaï Diendéré de venir la rejoindre dans cette aventure entrepreneuriale. Elienaï apporte un nouveau souffle au Centre. Elle décuple les ventes, convainc des partenaires à s’engager pour la mission du Centre, et augmente le nombre d’actions de solidarités organisées pour les employées et les bénéficiaires du Centre.

Le Centre ADAJA en images

L'Impact du centre Adaja

0
0
0
0

femmes formées au métier de tisserandes depuis la création du Centre

emplois créés par la marque ADAJA en 2017

actions de solidarités menées par la Fondation ADAJA en 2017

pagnes vendus en 2017

Les dernières actualités du Centre Adaja

Aucun autre post pour l'instant.

En savoir plus sur le Centre ADAJA

contact@centreadaja.org

+226 76 52 93 93

Découvrez comment être accompagné par La Fabrique