SATORI MOANA : Une meilleure prise en charge des enfants autistes au Burkina Faso ainsi qu’une plus grande vulgarisation sur les troubles du spectre de l’autisme

Les Origines

En 2012, le fils de Carine est diagnostiqué autiste. Afin de mieux s’occuper de lui, elle se lance dans de nombreuses recherches sur l’autisme et sur sa prise en charge. Carine se rend compte que l’autisme n’est pas une fatalité et qu’il est possible d’aider un enfant autiste à atteindre le plus haut niveau possible d’indépendance et d’intégration dans son environnement. C’est à ce moment que va germer l’idée de projet Satori Moana.

Au Burkina Faso, l’autisme est largement méconnu et est encore considéré comme une maladie ou comme un problème lié à des forces mystiques. Les offres de prises en charges sont actuellement insuffisantes ce qui pénalisent le progrès de nombreux enfants et ôtent tout espoir aux parents.

Satori Moana veut apporter un changement à ces constats à travers la création d’un centre de prise en charge optimale des enfants autistes, afin de leur permettre de surmonter les différents obstacles et s’épanouir avec leurs particularités. Le projet intègre aussi de la formation aux parents, aux professionnels de la santé, ainsi qu’aux éducateurs en leur donnant des outils adéquats pour une prise en charge de qualité des jeunes autistes. Le denier volet de Satori Moana prévoit des activités de sensibilisation pour faire connaître au plus grand nombre les troubles du spectre de l’autisme et favoriser une société accueillante, accompagnante et bienveillante.

La Porteuse de projet

Le porteur de projet

Face au manque de connaissances et de formations de la part des professionnels de santé sur la prise en charge de l’autisme (et ce malgré leur bonne volonté), Carine a décidé de se former à l’ABA (Applied Behavior Analysis/Analyse Appliquée du Comportement), une méthode comportementale reconnue pour être efficace dans la prise en charge de l’autisme. Elle a été formée à l’Université du New Brunswick au Canada et est titulaire depuis 2018 d’un certificat de perfectionnement professionnel. Dans le cadre de cette formation, Carine a suivi un stage au sein de l’association pour l’autisme-asperger à Paris et un second dans un centre de prise en charge à Ouagadougou.

Elle accompagne maintenant trois enfants et voit au jour le jour leurs progrès !

Dynamique, empathique, entrepreneure dans l’âme et souhaitant ces même progrès à tous les enfants autistes du Burkina Faso, c’est tout naturellement que Carine se lance dans ce grand et beau projet. Elle souhaite ainsi partager avec le plus grand nombre, des pratiques efficaces pour que les enfants autistes se sentent épanouis et indépendant.

Le parcours de Carine Houehou Dayamba à La Fabrique

null

Septembre 2019 :

Carine démarre son incubation à La Fabrique afin de structurer son offre de formations, de définir les étapes de la création d’un centre de prise en charge, de hiérarchiser ses idées et de définir des méthodes dans son approche entrepreneuriale

En savoir plus sur Satori Moana

houehoucarine@gmail.com

+226 68 22 25 22

Découvrez comment être accompagné par La Fabrique