Développe un savon anti-moustique pour intégrer la prévention contre le paludisme dans le quotidien de tous les Africains

Les Origines

Faso Soap, c’est l’histoire d’un rêve un peu fou : éradiquer le paludisme en Afrique grâce à du savon de toilette. Ce rêve, c’est celui de Gérard et Moctar, deux étudiants du 2iE à Ouagadougou. Après s’être rencontrés sur les bancs de cette école, ils ont travaillé ensemble sur cette idée de base et se sont lancés pour la présenter dans une compétition internationale d’entreprises sociales. Surprise générale : le projet fait l’unanimité et Faso Soap remporte la compétition.

Après avoir fini leurs études, Moctar a poursuivi sa carrière vers d’autres horizons et Gérard a décidé de poursuivre l’aventure Faso Soap. De l’idée à la mise sur le marché, les difficultés à surmonter sont nombreuses et le travail à effectuer colossal. L’aventure pouvait démarrer…

Le Porteur de projet

Gérard Niyondiko est d’origine burundaise, le pays le pays de l’huile de palme. Il a grandi entouré d’unités artisanales de production de savons, et a toujours rêvé de lui aussi, pouvoir développer sa propre activité. Après avoir suivi une formation de chimiste, démarré sa carrière dans l’enseignement et lancé différentes micro-entreprises au Burundi, il décide de prendre les choses en main et de venir compléter sa formation au Burkina Faso pour prendre un nouveau départ. Là-bas, les idées fourmillent, son projet murit et devient plus ambitieux. Et si on transformait une simple idée de savonnerie en arme de lutte contre le paludisme ? Véritable entrepreneur social engagé, Gérard mène ce combat avec conviction depuis lors.

Ainsi, depuis Décembre 2014 (et depuis Janvier 2016 avec Franck Langevin), Gérard travaille à temps plein pour créer le savon le plus efficace possible pour éloigner les moustiques, et ainsi protéger les 270 millions de personnes qui vivent encore sans aucune protection en Afrique.

Faso Soap en images

Le parcours de Gérard Niyondiko à La Fabrique

null

Décembre 2014

Faso Soap démarre son incubation à La Fabrique
null

Juillet 2015

Faso Soap entame une collaboration avec le CNRP – Centre National de Recherche et de Formation sur le Paludisme – pour tester les formulations répulsives
null

Avril 2016

Faso Soap lève 46 millions FCFA grâce à une campagne de crowdfunding pour lancer le programme « 100 000 vies » comme un objectif de vies à sauver grâce à la création du savon anti-moustique
null

Janvier 2017

Faso Soap expérimente la culture de plantes répulsives dans différentes régions du Burkina Faso
null

Juin 2017

Faso Soap lance une grande étude sociologique avec l’INSS pour étudier les comportements d’hygiène au Burkina Faso

L'Impact de Faso Soap

0
%
0
0
0
%

des foyers Africains utilisent du savon tous les jours

heures d’efficacité du savon sont recherchées pour réduire de 50% le risque de contamination.

vies à sauver : c’est l’objectif de Faso Soap.

de la population de 6 pays africains visée pour atteindre l’objectif

En savoir plus sur Faso Soap

contact@faso-soap.info

+226 55 03 33 33

Découvrez comment être accompagné par La Fabrique