7 septembre 2019, Camp de Barsalogho, province du Sanematenga

BILADA contribue à la gestion sécurisée de l’eau potable pour les personnes déplacées internes dans la commune de Barsalogho

CategoriesActualité / Bilada / Non classé

Le samedi 7 septembre, BILADA est venu en soutien aux personnes déplacées dans la commune de Barsalogho suite aux violences dans le Centre-Nord du pays.

En plus d’être stressées et affaiblies sur le plan immunitaire par la condition qui est la leur, les personnes déplacées doivent encore trouver la force de se construire une nouvelle immunité contre les germes présents dans leur nouvel habitat. De la simple diarrhée du voyageur à l’éclosion d’épidémie plus grave, il n’y a pas toujours un grand pas ; surtout dans les conditions de promiscuité des camps. L’accès à l’eau, et de l’eau potable de préférence, est une urgence pour réduire le risque sanitaire.

L’association BILADA a offert aux déplacés du camp initial de Barsalogho 60 flacons de solution chlorée Bilada pour sécuriser leur eau de boisson. Grâce à cette quantité, ce sont 120.000 litres d’eau qui pourront être traités et garantir une eau de boisson sans contamination aux réfugiés de Barsalogho !

Facile d’utilisation et équipé d’un mode d’emploi illustré, Bilada a spontanément gagné l’adhésion des participants qui ont assisté à la séance de démonstration. Les mères et leurs enfants se sont spontanément servis et bu de l’eau traitée.

Le maire de la commune a vivement remercié l’équipe de BILADA de s’être déplacée jusqu’au camp pour rencontrer les bénéficiaires et présenter la solution. En retour, BILADA exprime sa gratitude et ses encouragements à tous ces acteurs privés ou publics qui au quotidien sont engagés aux cotés de ces personnes vulnérables.

Pour participer à rendre l’eau potable pour tous, vous pouvez vous procurer Bilada dans toutes les pharmacies du Burkina Faso. De la vision à la réalisation, BILADA se rend disponible pour ceux qui en ont besoin.

 

Pour plus d’informations sur le projet BILADA

Partagez !

Lisez aussi...

Lisez aussi...

16 OCTOBRE 2019

Carine Dayamba à la conférence : autisme et trisomie, « oser en parler »

A l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale célébrée chaque 10 octobre, l’Association Maymoundi a organisé une journée d’échanges sur le thème : Autisme et Trisomie, « oser en parler ». L’Association Maymoundi a pour but la promotion...

16 OCTOBRE 2019

Début d’incubation pour Carine Dayamba avec son projet Satori Moana

Carine Dayamba, une des lauréates du Projet Femmes-Jeunes Entreprenants et Citoyenneté (PROFEJEC : un partenariat Luxembourg-PNUD) commence son incubation à La Fabrique ! Au Burkina Faso, l’autisme est largement méconnu et est encore considéré comme une maladie ou comme un problème...